Accueil
puce Accueil puce  Expertise

Les CCE experts de la section

Secteurs et pays pour lesquels les CCEF de la section Hongrie sont les experts

 

Forte d'une trentaine de membres, la section Hongrie couvre directement une vingtaine de secteurs d'activités, autres que celui des services : agroalimentaire, assurance, commerce alimentaire de détail, communication, conseil juridique et fiscal, construction, énergie, formation, hôtellerie et restauration, immobilier, informatique, intermédiation financière, presse diffusion, production industrielle, produits cosmétiques, recherche et développement pharmaceutique, services immobiliers, transport, vente et réparation automobile.

 

Mais au-delà de l'expertise de ses membres, la section est susceptible de répondre à des demandes sur d'autres secteurs grâce à la qualité des contacts permanents qu'elle entretient avec tous les acteurs économiques : service économique de l'ambassade, CCIFH, Ubifrance, Sopexa, Initiative France Hongrie.

 

Cette expertise ne se limite pas à la Hongrie mais peut déborder sur tous les pays limitrophes (Autriche, Croatie, Roumanie, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Ukraine). Ceci est dû à la situation exceptionnelle de la Hongrie au centre de l'Europe. Plusieurs corridors européens la traversent. Tous les projets de feeder gaz de l'Europe du sud passent par la Hongrie.

 

Comme conséquence de cette position centrale, de nombreux groupes y installent leurs directions régionales, de nombreux call centers ont été implantés. Les échanges avec les pays voisins sont facilités par la présence de minorités hongroises importantes dans tous ces pays. Il est facile d'y trouver des collaborateurs ou des partenaires parlant hongrois et la langue du pays et possédant les deux cultures. Plusieurs CCE de la section Hongrie ont, bien sûr, des responsabilités sur plusieurs pays et sont à même de répondre à des demandes dans de nombreux secteurs.

 

La Hongrie devrait également être une porte d'entrée en Europe pour les marchandises transportées par train depuis la Chine et les pays d'Extrême-Orient. Des essais ont déjà été réalisés dans ce sens.